Afrique : Le torchon brûle entre le Burundi et le Rwanda

Gitega, 13 mai 2024 (Lomé Actu)- Le Burundi d’Evariste Ndayishimiye a accusé le Rwanda de Paul Kagame d’être derrière une série d’attaques à la grenade qui ont secoué Bujumbura, la capitale économique du pays.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère de l’Intérieur a pointé du doigt Kigali, affirmant que les terroristes étaient recrutés, formés et équipés au Rwanda. Les autorités burundaises ont présenté six individus âgés de 28 à 56 ans, accusés d’être impliqués dans les attaques qui ont fait 38 blessés depuis le 25 avril.

Ces accusations interviennent dans un contexte de tensions persistantes entre les deux pays. Le Rwanda a rapidement démenti toute implication dans ces attaques, appelant le Burundi à résoudre ses propres problèmes et à cesser de l’accuser à tort. Le groupe rebelle RED-Tabara a également nié toute responsabilité tout en soulignant qu’il ne ciblait jamais de civils innocents.

Add a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *