CI : Laurent Gbagbo condamné au divorce pour adultère caractérisé et notoire envers Simone Gbagbo

CI : Laurent Gbagbo condamné au divorce pour adultère caractérisé et notoire envers Simone Gbagbo

Abidjan, 30 Juin 2023 (Lomé Actu)- La justice ivoirienne a officialisé ce jeudi le divorce entre Simone Ehivet Gbagbo et Laurent Gbagbo, selon Maître Rodrigue Dadjé, l’avocat de l’ex-première dame.

La demande de divorce a été initiée par l’ancien président du pays (2000-2011) dès son retour à Abidjan en juin 2021.

La séparation est désormais officielle. « Le divorce a été prononcé aux torts exclusifs de Monsieur Laurent Gbagbo, pour adultère caractérisé et notoire, abandon de domicile conjugal et injures graves à l’encontre de Madame Simone », indique un communiqué du conseil de l’ex-première dame.

Le document ne fait pas mention des conséquences financières de cette séparation.

L’entourage de l’ancien chef de l’État relativise cette décision de justice en précisant qu’il s’agit d’un « acte privé » qui n’a « aucune incidence sur la situation politique ».

En réalité, ce duo qui a été membre fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) et qui a marqué la scène politique ivoirienne pendant de nombreuses années a pris des chemins différents depuis deux ans. À son retour après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo a créé son propre parti politique, qui lutte ces dernières semaines pour sa réintégration sur la liste électorale.

Simone Ehivet Gbagbo a récemment publié un livre intitulé « Du sous-sol de la République à la restauration », dans lequel elle relate son témoignage sur la crise post-électorale de 2011 et ses sept années d’incarcération.

Amnistiée de sa condamnation à vingt ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’État en 2018, Simone Ehivet Gbagbo s’est engagée dans l’arène politique en créant son propre parti, le Mouvement des générations capables (MGC).

Le MGC cherche à établir des alliances, principalement avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), en vue des élections municipales et régionales du 2 septembre.