Drame : Une adolescente de 14 ans tue sa mère pour sauver sa relation amoureuse - Les faits

Drame : Une adolescente de 14 ans tue sa mère pour sauver sa relation amoureuse – Les faits

Lomé Actu, 11 juillet 2024 – Une onde de choc traverse la paisible ville d’Okondja au Gabon, suite à un drame familial aussi inattendu que bouleversant. Une adolescente de 14 ans, que nous appellerons G.P.C.M., est au cœur d’une affaire qui défie l’entendement et soulève des questions troublantes sur les relations parent-enfant à l’ère moderne.

Dans un geste désespéré pour échapper à la surveillance maternelle, la jeune fille a commis l’irréparable. Sa mère, E.D.N., comptable respectée de 48 ans, a trouvé la mort après avoir ingéré une boisson empoisonnée, préparée par sa propre fille. Le poison choisi ? Du camphre, glissé subrepticement dans un soda, dans l’espoir naïf de plonger sa mère dans un long sommeil.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : Longtemps recherché, un criminel notoire enfin dans les mains de la police

Les motivations de l’adolescente, révélées par le journal L’Union, peignent un tableau saisissant des tensions qui peuvent exister entre les générations. Frustrée par le contrôle parental qu’elle jugeait trop strict, G.P.C.M. rêvait de nuits de liberté pour vivre pleinement sa relation amoureuse.

Dans un élan de rébellion adolescente poussé à l’extrême, elle a transformé le domicile familial en lieu de rendez-vous clandestins, allant jusqu’à inviter ses amis dans le lit maternel en l’absence de sa mère.

Lire aussi  Un garçon de 23 ans tue sa mère à coups de couteau

Le plan, qui se voulait temporaire, a pris une tournure tragique et irréversible. La communauté d’Okondja, sous le choc, peine à comprendre comment un désir d’émancipation a pu conduire à un tel drame. L’ado a été arrêté suite à ses aveux.

Incarcérée depuis le 21 juin, G.P.C.M. fait face aux conséquences dévastatrices de son acte.

Lire aussi  Tentative de meurtre dans une Eglise : Un garçon de 17 an sème la panique au sein des fidèles

Lire Aussi