Etats-Unis : Dr Kate crie à l'aide pour la Togolaise qui a tenté d’ouvrir la porte de l’avion
Crédit photo : Ici Lomé

Etats-Unis : Dr Kate crie à l’aide pour la Togolaise qui a tenté d’ouvrir la porte de l’avion

Elom Agbegninou est une Togolaise vivant aux Etats-Unis qui a défrayé la chronique ces derniers jours. La jeune femme de 34 ans a de sérieux ennuis avec la justice pour avoir tenté d’ouvrir les portes d’un avion en plein vol. Dr Kate vient d’appeler à l’aide en faveur de sa compatriote togolaise.

Dr Albert Kate est l’ancien Délégué du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) aux Etats-Unis d’Amérique. Ce leader d’opinion attire l’attention de la diaspora togolaise aux USA sur le sort de la compatriote Elom Agbegninou.

Lire aussi  Cybersécurité au Togo : L'ANCy annonce son soutien aux développeurs web

Elle sera traduite en justice pour un acte criminel après avoir tenté d’ouvrir la porte de l’avion. En effet, elle devrait faire face à des accusations de voies de fait relevant de la compétence maritime et territoriale et d’ingérence dans l’équipage et les accompagnateurs.

D’après des informations en provenance des États-Unis, lors d’un vol vers l’Ohio, une passagère de Southwest Airlines, la Togolaise affirme que “Jésus lui a dit” d’ouvrir la porte de l’avion. Elle s’est mise dans tous ses états, parce que les agents de bord ne lui permettaient pas d’atteindre la sortie de secours.

Lire aussi  Ligue des champions CAF : Quel adversaire pour Asko de Kara ?

Une passagère qui l’a vue se diriger vers la porte, a taclé Elom Agbegninou. Mais, elle a répondu en mordant la passagère à la cuisse. “Après la mêlée, elle s’est cogné la tête à plusieurs reprises contre le sol. Elle a crié, que c’est Jésus qui lui a dit de s’envoler pour l’Ohio, et Jésus lui a dit d’ouvrir la porte”, indique les documents du tribunal de district américain de l’Arkansas.

Selon des informations concordantes, la femme n’est pas en bonne santé et c’est une situation qui inquiète Dr Kate. D’après les informations, elle a des problèmes mentaux, mais elle devra faire face à des accusations d’agression et d’interférence avec des membres d’équipage.

“Il serait bien que nos associations Togolaises légalement constituées aux USA approchent les élus du ‘HOUSE et SENAT’ dans nos états respectifs, pour plaider la cause de notre soeur dont la triste histoire dans l’avion laisse présager des troubles mentaux,” affirme l’administrateur public.

Lire Aussi