France : Un policier jugé non-coupable après les injures envers une plaignante

France : Un policier jugé non-coupable après les injures envers une plaignante

Un policier de Paris a été relaxé par le tribunal de police après avoir traité une femme de « pute » dans un message vocal qu’il lui avait laissé par erreur. La victime avait porté plainte pour agression sexuelle, mais le tribunal a jugé que les propos tenus par le policier ne constituaient pas une injure à caractère sexiste.

L’avocat de la plaignante a exprimé la colère de sa cliente face à cette décision et a indiqué qu’elle envisageait de faire appel pour tenter de changer les pratiques judiciaires. Les faits remontent à février 2022, lorsque la victime avait déposé une première plainte pour agression sexuelle dans un commissariat parisien.

Un officier de police judiciaire lui avait laissé un message sur son répondeur dans lequel il proférait des insultes à son égard. La décision du tribunal a suscité des critiques concernant la prise en charge par les forces de l’ordre des victimes de violences sexuelles. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait initialement estimé que le policier n’avait « plus sa place » dans la police, mais le policier a expliqué qu’il avait dû supplier le ministre de ne pas être révoqué.

Finalement, après avoir été suspendu pendant plus de quatre mois, le policier a été sanctionné d’une mutation professionnelle, puis en juin 2023 d’une interdiction de contact avec les victimes et les mis en cause. Lors de l’audience, le policier s’était défendu d’être « misogyne » et avait exprimé ses regrets quant aux propos tenus.

Lire Aussi