HARICOT TOGO

Togo/Gastronomie : O5 techniques à ne pas négliger dans la consommation du veyi (haricot)


Grâce à la diversité ethnique du Togo, le pays dispose d’une gastronomie variée et riche. Et parmi ces variétés, nous retrouvons l’un des plats les plus consommés par les togolais, le veyi (haricot).


Plat préféré des Togolais, le veyi (haricot) est reconnu pour sa résistance et plus important pour sa facilité d’accès. Que ce soit en consommation standard ou intégré, il se consomme de différentes manières. Au Togo l’haricot est un repas qui ne laisse personne indifférent.

Lire aussi  Togo : La CEDEAO lance un projet révolutionnaire pour les enfants handicapés


Simple, délicieux, et résistant, voici cinq manières de manger le plat de Veyi (haricot) au Togo.


1- Veyi simple

La base, très simple et efficace. Il se consomme avec de l’huile blanche (amitonton) ou l’huile rouge ou encore l’huile de coco, yovonemi accompagné par du gari.
2- Veyi + pain

Très simple aussi, il se compose du veyi mijoté avec l’huile blanche et du pain. Pas de gari sur celui ci.
3- Ayimolou

Lire aussi  Togo : L'Assemblée Nationale en pleine rénovation

Ce plat est fait à base d’une petite quantité d’haricot et en majeur partie du riz. Les amoureux du veyi ajoutent encore du veyi pendant la consommation.
4- Kpédi Gaou

La pizza africaine principalement togolaise. Ici le veyi est consommé écrasé. Fait à base d’haricot écrasé, la galette d’haricot est consommé découpé avec de l’huile rouge, de l’oignon et du piment.
5- Tibani

Lire aussi  EVALA 2024 : Le communiqué du gouvernement à tous les préfets du Togo

Fait à base de purée d’haricot, il est très apprécié par les togolais. L’haricot est écrasé et cuit à la vapeur. Il est consommé avec de l’huile blanche, de l’oignon et du piment.

Lire Aussi