moov portabilité moov portabilité moov portabilité
Rumeurs de coup d'Etat au Burkina Faso : Ibrahim Traoré donne signe de vie

Ibrahim Traoré : « Au Burkina Faso, les députés n’ont plus de salaire et les ministres… »

A l’occasion d’une rencontre avec plusieurs milliers de partisans à Ouagadougou, Ibrahim Traoré le chef de la junte burkinabaise a posé les fondements d’une nouvelle nation.

Cette rencontre a été initiée par la Coordination nationale de la veille citoyenne et patriotique, rassemblement d’organisations de la société civile pro-régime. Les participants, principalement des jeunes venus des treize régions du pays, se sont rassemblés au palais des sports de Ouagadougou 2000, en agitant des drapeaux du Burkina Faso et des posters géants à l’effigie du capitaine Traoré et en scandant des slogans soutenant le régime militaire. 

Pour Ibrahim Traoré, le Burkina Faso est «dans une situation où la recherche d’intérêt personnel ne doit pas être l’élément fondamental pour la participation à l’ALT ou dans le Gouvernement». Le président de la transition a déclaré :

 » Dites leur à tous ces peuples qui se battent, il est temps qu’ils disent la vérité à leur peuple. Pour nous au Burkina Faso lorsqu’il s’est agit pour nous de contribuer pour que le FDR soit équipé, les députés n’ont plus de salaire aujourd’hui, ils n’ont que les indemnités de session. Et les salaires des ministres ont été diminué au maximum et le peuple contribue. Vous ne pouvez pas lutter et vouloir que les dirigeants sont dans un luxe insultant. Les peuples doivent se réveiller et exiger cela de leurs dirigeants.« 

Lire Aussi