moov portabilité moov portabilité moov portabilité
Immigration clandestine en Espagne : Une ONG tire la sonnette d’alarme

Immigration clandestine en Espagne : Une ONG tire la sonnette d’alarme

Lomé Actu, 13 juin 2024- L’ONG Caminando Fronteras a tiré la sonnette d’alarme en révélant des chiffres alarmants. Plus de 5 000 migrants ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Espagne, principalement par l’océan Atlantique, durant les cinq premiers mois de l’année 2024.

Ce chiffre représente 33 décès par jour, un record qui laisse présager un bilan tragique en fin d’année. La grande majorité des décès (4 808) a eu lieu sur la route des îles Canaries, une voie maritime particulièrement dangereuse en raison de sa longueur et de ses forts courants.

Helena Maleno, fondatrice de Caminando Fronteras, souligne que la situation est « affolante » et que le nombre de morts en mer ne cesse d’augmenter. Le rythme migratoire connaît une croissance exponentielle, avec 20 854 arrivées à la fin mai 2024, contre 8 812 l’an dernier à la même période.

La voie méditerranéenne, plus contrôlée par la garde civile, est moins dangereuse que la route des Canaries, qui attire les migrants en partance du sud du Maroc, de Mauritanie ou du Sénégal. Ces derniers s’embarquent souvent sur des bateaux de fortune et prennent des risques considérables pour atteindre les côtes espagnoles.

Lire Aussi