moov portabilité moov portabilité moov portabilité
Isabel dos Santos

Isabel dos Santos : La femme la plus riche d’Afrique en difficulté financière

La milliardaire angolaise, Isabel dos Santos insiste disant que les nouvelles accusations criminelles portées contre elle sont motivées par des intérêts politiques.

Mme Dos Santos a été inculpée pour 12 délits par le procureur général de l’Angola. Les principaux délits sont le détournement de fonds et la fraude. Ces accusations sont liées à l’époque où Mme Dos Santos était présidente de la société pétrolière d’État.

Dos Santos a dirigé Sonangol de 2016 à 2017 et a précédemment été décrite comme la femme la plus riche d’Afrique.

Qui est Isabel dos Santos ?

Elle est la fille de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos. Ce dernier a dirigé le pays d’Afrique du Sud-Ouest pendant 38 ans, jusqu’à sa démission en 2017.

Les détracteurs de Mme Dos Santos affirment depuis longtemps qu’elle a utilisé sa position d’influence pour s’enrichir aux dépens de l’État – des allégations qu’elle a démenties.

Mardi, Mme Dos Santos a déclaré à la station de radio angolaise Rádio Essencial que « ces mensonges doivent cesser ».

« Je pense qu’il est temps que le gouvernement et le procureur général de la République assument la responsabilité des accusations qu’ils portent, car il est irresponsable de gérer un pays sur la base de mensonges fabriqués de toutes pièces », a-t-elle déclaré.

Dan Morrison, l’un de ses avocats a déclaré à la BBC : « Isabel dos Santos rejette ces accusations forgées de toutes pièces par le gouvernement angolais, qui ont été lancées dans le cadre d’une campagne soutenue de persécution politique à son encontre par le président [João] Lourenço ».

Plusieurs membres de la famille de José Eduardo dos Santos ont été poursuivis pour diverses accusations sous la présidence de M. Lourenço. Mais ces accusations ont été niées par les membre de famille du président José Eduardo. Mais en 2020, les procureurs angolais ont inculpé Mme Dos Santos de détournement de fonds et de blanchiment d’argent.

L’arrestation provisoire et les difficultés financières

L’agence internationale de police Interpol a publié une « notice rouge » pour la milliardaire en 2022. Cette agence demande aux autorités chargées de l’application de la loi de la localiser et de l’arrêter provisoirement.

Mais Dos Santos n’a pas été arrêtée depuis le début des enquêtes. Néanmoins, elle fait l’objet d’un certain nombre de mesures de gel des avoirs dans le monde entier.

Le mardi 16 janvier, elle a déclaré que ces restrictions l’avaient mise en difficulté financière.

« Je ne peux pas gérer mes comptes pour payer les études de mes enfants, les soins de santé ou le loyer de ma maison », a-t-elle déclaré à Rádio Essencial.

Son avocat, M. Morrison, a déclaré : « Isabel est actuellement engagée dans des procédures judiciaires dans différentes juridictions pour laver son nom.

« L’objectif des autorités angolaises est de l’intimider pour qu’elle ne revienne pas en Angola et qu’elle ne puisse pas se présenter à des élections. »

Mme Dos Santos a évoqué la possibilité de se présenter à la présidence de l’Angola lors de diverses interviews accordées aux médias au cours des dernières années.

L’acte d’accusation le plus récent contre Mme Dos Santos a été déposé le 11 décembre, rapporte l’agence de presse portugaise Lusa. Le bureau du procureur général angolais a déclaré à la BBC qu’il ne pouvait pas commenter l’affaire car elle était « sous le sceau du secret judiciaire ».

Lire Aussi