moov portabilité moov portabilité moov portabilité
La Commission Economique pour l’Afrique (CEA) de l’ONU recrute un stagiaire

La Commission Economique pour l’Afrique (CEA) de l’ONU recrute un stagiaire

La mission de la CEA est de proposer des idées et des actions pour une Afrique autonomisée et transformée ; l’Agenda 2030 et l’Agenda 2063.

Tâches et responsabilités

La mission de la CEA est de fournir des idées et des actions pour une Afrique autonome et transformée ; éclairé par le Programme 2030 et l’Agenda 2063.

La mission est guidée par les cinq orientations stratégiques de la CEA qui font progresser la position de la CEA en tant qu’institution du savoir de premier plan qui s’appuie sur sa position unique et son privilège d’apporter des solutions mondiales aux problèmes du continent et d’apporter des solutions locales au continent ; élaborer des options macroéconomiques et structurelles pour accélérer la diversification économique et la création d’emplois ; concevoir et mettre en œuvre des modèles de financement innovants pour les infrastructures et les actifs humains, physiques et sociaux pour une Afrique en transformation ; apporter des solutions aux défis régionaux et transfrontaliers, en mettant l’accent sur la paix, la sécurité et l’inclusion sociale en tant que lien important avec le développement ; défendre la position de l’Afrique au niveau mondial et élaborer des réponses régionales en tant que contribution aux questions de gouvernance mondiale. Le poste est à pourvoir à l’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) à Dakar (Sénégal). L’IDEP est dirigé par un directeur et rend compte au Secrétaire exécutif adjoint (Programme). L’IDEP est une filiale et une branche de formation de la CEA chargée d’améliorer la gestion du secteur public et la planification du développement à l’appui de la transformation structurelle des États membres.

Les principales fonctions de l’IDEP sont les suivantes : contribuer au renforcement de la capacité des États membres à mieux planifier le développement participatif, y compris la vision à long terme, la conception et la planification des politiques sectorielles et la planification urbaine et régionale ; contribuer au renforcement de la capacité des États membres d’élaborer et d’adopter de meilleures approches en matière de formulation, de gestion, de suivi et d’évaluation des politiques économiques ; contribuer à renforcer la capacité des pays africains à déployer de manière autonome des outils de planification du développement pour réaliser la transformation structurelle de leurs économies et de leurs sociétés ; et investir dans des programmes et des activités de renforcement des capacités, de consultation et de concertation sur les politiques destinés aux fonctionnaires en milieu de carrière et aux hauts fonctionnaires des gouvernements africains, en accordant une attention particulière à la prochaine génération de jeunes cadres et de femmes fonctionnaires.

Responsabilités : Un plan de travail avec les résultats et les réalisations pour la durée du stage sera convenu. Des réunions régulières avec les stagiaires seront nécessaires pour discuter des processus et des résultats liés au travail. Sous la supervision générale du Chef de la Division de la formation et de la recherche, et en collaboration directe avec les coordonnateurs thématiques de la Division de la formation et de la recherche, le titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

• Aider à la recherche à l’appui de l’élaboration d’études, de rapports, de documents, de fiches d’information et d’infographies liés aux travaux de l’Institut africain de développement économique et de planification.

• Identifier et compiler des informations, des statistiques et des bases de données dans les domaines prioritaires pour les travaux de l’IDEP, notamment sur l’évaluation des besoins en capacités, la gestion économique, la politique sociale, la planification du développement, les statistiques, la jeunesse, l’égalité des sexes et les changements climatiques.

• Aider à organiser et à convoquer des réunions, à dispenser des formations, y compris à tous les préparatifs pertinents et à prendre des notes.

• Participer aux réunions de l’équipe et de la division pour échanger des informations et aider les collègues à fournir des mises à jour sur la mise en œuvre des produits livrables et pour les exercices de planification.

• Aider les membres de l’équipe à établir des rapports conformément à l’IDEP et aux procédures plus larges de la CEA.

• S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées par l’agent responsable de la DRT.

Qualifications/compétences particulières

Les candidats doivent remplir l’une des conditions suivantes : (a) être inscrit ou avoir achevé un programme d’études supérieures (deuxième diplôme universitaire ou équivalent, ou supérieur) ; b) être inscrit ou avoir achevé la dernière année académique d’un programme de premier cycle universitaire (licence minimale ou équivalent). Les stages ne nécessitent pas d’expérience professionnelle.

Traduction

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. La maîtrise de l’anglais ou du français parlé et écrit est requise pour le stage. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout. L’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe sont les langues officielles du Secrétariat de l’ONU.

Texte spécifique au stagiaire

Les stagiaires ne sont pas rémunérés financièrement par l’ONU. Les frais de voyage, de visa, d’hébergement et de subsistance sont à la charge des stagiaires ou de leurs institutions de parrainage. Les stagiaires qui ne sont pas citoyens ou résidents permanents du pays où le stage est effectué peuvent être tenus d’obtenir le visa approprié et l’autorisation de travail/emploi. Les candidats retenus doivent discuter de leurs exigences spécifiques en matière de visa avant d’accepter l’offre de stage.

Aucuns frais

L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES NE FACTURE PAS DE FRAIS À AUCUN STADE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT (CANDIDATURE, ENTRETIEN, TRAITEMENT OU FORMATION). L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES NE S’INTÉRESSE PAS AUX INFORMATIONS RELATIVES AUX COMPTES BANCAIRES DES DEMANDEURS.

CLIQUEZ ICI POUR POSTULER

Lire Aussi