Le Togo mobilise les autorités municipales dans la lutte contre la crise climatique

Le Togo mobilise les autorités municipales dans la lutte contre la crise climatique

Lomé Actu, 07 juin 2024 – Dans un effort concerté pour répondre aux défis croissants posés par le changement climatique, le gouvernement togolais prend des mesures proactives pour impliquer plus étroitement les municipalités dans les ambitions climatiques de la nation.

Une réunion organisée par le ministère de l’Environnement, qui s’est tenue le mardi 4 juin à Lomé, a rassemblé les autorités locales pour discuter des problèmes urgents auxquels sont confrontées les villes et les encourager à jouer un rôle plus important dans la mise en œuvre des objectifs climatiques du pays en élaborant des plans climatiques complets.

Le gouvernement togolais habilite les municipalités à élaborer des plans d’action sur le climat

Yao Winnie Dogbatse, maire de Kloto 1 et président du forum régional de la Convention des maires pour le climat et l’énergie en Afrique subsaharienne (CoMSSA), a souligné l’importance de donner aux autorités locales les moyens d’agir dans ce domaine.

« Pour régler le problème climatique, il faut d’abord outiller les communes à établir le plan climat, pour savoir quels sont les maux que vivent les communes respectives. Et à ce jour, nous avons quatre communes qui ont essayé d’établir des plans climatiques. Nous pensons qu’il faut aller plus loin. Au lieu qu’on fasse des plans climatiques par commune, d’aller vers les régions « , a-t-il déclaré.

Faisant écho à ce sentiment, la ministre Foli-Bazi, en charge de l’environnement, a souligné le rôle crucial que jouent les autorités locales dans la lutte contre le changement climatique. « Les collectivités territoriales constituent l’échelon le plus proche des territoires et des communautés les plus vulnérables aux impacts du réchauffement climatique. Elles disposent de compétences permettant d’agir sur l’adaptation et la transition vers les énergies propres« , a-t-il souligné.

La réunion a également servi de plateforme pour présenter les résultats de la phase 3 de CoMSSA, une initiative financée par l’Union européenne (UE) pour soutenir les villes d’Afrique subsaharienne dans leur lutte contre le changement climatique et leur quête d’un accès à l’énergie durable.

Le Togo est le pays d’Afrique qui compte le plus grand nombre de signataires de la Convention des Maires, avec 81 communes sur 117 qui ont adhéré à l’initiative CoMSSA. Cet engagement impressionnant démontre la détermination du pays à s’attaquer de front à la crise climatique et met en évidence le rôle essentiel que jouent les autorités locales dans la conduite d’un changement significatif.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *