Nana Tech : Le Togo lance un projet novateur en faveur des femmes entrepreneures

Nana Tech : Le Togo lance un projet novateur en faveur des femmes entrepreneures

Lomé Actu, 17 juin 2024 – Dans le but de promouvoir l’entrepreneuriat féminin et l’innovation technologique, le Togo a lancé le programme « Nana Tech », une initiative menée par l’Agence Togo Digital (ATD) sous la direction de son directeur, Kafui Ekouhoho.

Inspiré par les légendaires « Nana Benz », ces femmes togolaises qui ont dominé le commerce du pagne dans les années 70 et 80, ce programme vise à doter les femmes entrepreneurs des compétences nécessaires pour prospérer dans le secteur numérique.

Dévoilé le week-end dernier au nom du ministre chargé de l’économie numérique, Nana Tech vise à familiariser les femmes entrepreneurs avec les dernières technologies de l’information et de la communication (TIC), en leur donnant les moyens d’exploiter la puissance des avancées technologiques pour leurs entreprises.

Le programme ambitieux d’ATD vise à combler le fossé entre les hommes et les femmes

« Nana Tech est un concept qui fait partie de la vision gouvernementale et qui a pour objectif d’identifier et promouvoir les talents féminins dans le secteur des études et de l’information« , a expliqué le directeur d’ATD, Kafui Ekouhoho.

L’initiative a reçu le soutien de l’Agence de mise en œuvre du Compte du millénaire au Togo (OMCA-Togo), qui reconnaît le rôle essentiel de la promotion des TIC dans le développement du pays. « L’organisme de mise en œuvre du Millennium Challenge Account Togo est honoré de travailler avec le secteur du digital au Togo pour accélérer et concrétiser les réformes profondes engagées depuis le début de l’année« , a déclaré Jeanne Ngname Bougonou, directrice de l’OMCA.

Nana Tech comprend cinq sous-programmes complets, chacun d’entre eux étant conçu pour aborder des aspects spécifiques de l’autonomisation entrepreneuriale des femmes. Ces sous-programmes sont les suivants

Le lancement de Nana Tech intervient à un moment charnière, alors que le gouvernement togolais accélère ses efforts pour numériser les services publics, visant à rendre au moins 75% des procédures administratives disponibles en ligne d’ici 2025.

Lire Aussi