Piratage audiovisuel : La HAAC tire la sonnette d'alarme

Piratage audiovisuel : La HAAC tire la sonnette d’alarme

Lomé, 24 août 2023 (Lomé Actu) – Dans un communiqué récent, la HAAC a lancé un appel urgent pour mettre un terme aux pratiques de piratage qui mettent en péril le développement florissant des productions audiovisuelles au Togo.

Alors que les créations locales telles que les documentaires, séries et films gagnent en popularité grâce aux efforts des producteurs togolais, le fléau du piratage s’étend de manière préoccupante. L’avancée technologique a donné lieu à des outils permettant de pirater et diffuser illégalement ces contenus, portant ainsi atteinte au travail acharné des créateurs.

Les productions étrangères, notamment les événements sportifs et les œuvres culturelles protégées, subissent également les conséquences de ce phénomène. Les pirates exploitent la croissance d’Internet au Togo, fruit des initiatives gouvernementales pour positionner le pays comme une référence numérique en Afrique.

Lors d’un atelier récent tenu à l’Hôtel 2 février et organisé par la HAAC, l’ampleur du problème a été mise en lumière, suscitant une vive préoccupation. Cette pratique non seulement lèse les producteurs et titulaires de droits, mais entrave aussi les diffuseurs autorisés et prive l’État de ressources légitimes. De plus, elle freine le développement de la production culturelle nationale.

Le Président de la HAAC, Pitalounani Telou, a lancé un appel à toutes les personnes et entités impliquées dans de telles activités illégales de mettre fin immédiatement à ces pratiques. Les autorités prévoient de prendre des mesures techniques et juridiques sévères pour identifier et traduire en justice les contrevenants, ainsi que pour mettre un terme à la diffusion illicite.

Lire Aussi