moov portabilité moov portabilité moov portabilité

« Que mon histoire fasse changer la loi…», Brenda Biya défie le Cameroun

Lomé Actu, 09 Juillet 2024 – Brenda Biya triture ses doigts. L’idée de s’exprimer la rend « anxieuse ». Une semaine après la tempête qu’elle a déclenchée sur les réseaux sociaux, la jeune femme de 27 ans n’a jamais répondu à la presse. Un pas qu’elle vient de poser.

Le Dimanche 30 juin, la jeune femme a posté sur son compte Instagram (kingnastyy) une photo d’elle en train d’embrasser sa copine, Layyons, mannequin brésilienne de 25 ans. La légende en anglais entérine le coming out : « PS : Je suis folle de toi et je veux que le monde le sache. »

Celle qui se fait appeler King Nasty dans le cadre de sa carrière musicale avec déjà fait allusion à son orientation sexuelle. 

Or, Brenda est la fille du président camerounais Paul Biya, 91 ans, le plus vieux dirigeant élu en exercice au monde. Dans le pays qu’il dirige depuis 1982, comme dans vingt-six autres nations d’Afrique, l’homosexualité est illégale, passible de cinq ans de prison.

Une vingtaine de personnes sont actuellement incarcérées au Cameroun pour avoir eu des relations avec une personne du même sexe. Brenda Biya, qui tente de percer dans le monde du rap, est consciente du « message fort » que représente sa prise de parole. Elle a accepté de se confier au Parisien Aujourd’hui en France, chez elle à Genève, la jeune femme s’est longuement exprimée sur ce sujet.

«Que mon histoire fasse changer la loi…» déclare la fille de Paul Biya.

Lire Aussi