moov portabilité moov portabilité moov portabilité
Sommet Corée-Afrique : Faure Gnassingbé bientôt en tête à tête avec le président Yoon Suk-yeol

Sommet Corée-Afrique : Faure Gnassingbé bientôt en tête à tête avec le président Yoon Suk-yeol

Lomé Actu, 02 juin 2024 – Le président Faure Essozimna Gnassingbé a atterri à Séoul, capitale de la Corée du Sud, le 2 juin 2024. Le n°1 du Togo est prêt à représenter le Togo lors du premier sommet Corée-Afrique très attendu. Cette rencontre historique doit débuter le 4 juin.

Le Sommet Corée-Afrique a été organisée à l’invitation du président sud-coréen Yoon Suk-yeol sur le thème « L’avenir que nous construisons ensemble : Croissance partagée, durabilité et solidarité ».

Les grandes ambitions du sommet sont centrées sur la définition d’un partenariat solide et diversifié entre les nations africaines participantes et la République de Corée. En favorisant une prospérité durable par le biais d’une coopération et d’une solidarité accrues, le sommet vise à consacrer l’engagement ferme de Séoul à travailler main dans la main avec ses homologues africains.

Les dirigeants se réunissent pour forger « la croissance partagée, la durabilité et la solidarité »

Ce sommet important est une occasion unique d’explorer les voies d’une croissance et d’un développement mutuellement bénéfiques. Ainsi, le Togo est prêt à renforcer ses liens avec la Corée du Sud dans une multitude de secteurs, pour le plus grand bien de nos nations.

Parallèlement au sommet principal, un forum économique est prévu pour approfondir les possibilités de partenariat dans les domaines de l’économie, de l’investissement, de l’énergie, du commerce, des infrastructures, de l’agriculture, du numérique, de la santé et de l’éducation.

Les liens diplomatiques entre la Corée du Sud et le Togo remontent au 26 juillet 1963, donnant lieu à une relation de coopération multiforme qui s’est constamment adaptée aux défis contemporains, y compris la sécurité alimentaire et sanitaire, ainsi que les efforts d’atténuation du changement climatique.

Outre les engagements multilatéraux du sommet, le président Gnassingbé doit s’entretenir en tête-à-tête avec son homologue sud-coréen, le président Yoon Suk-yeol. Ce tête-à-tête bilatéral devrait donner lieu à des discussions productives sur le renforcement du partenariat déjà solide entre les deux nations.

Lire Aussi