Tabaski 2024 : Victoire Tomégah-Dogbé pose un geste symbolique

Tabaski 2024 : Victoire Tomégah-Dogbé pose un geste symbolique

Lomé Actu, 17 juin 2024 – Le peuple togolais a assisté à une puissante démonstration d’unité et d’harmonie religieuse. La cheffe du gouvernement togolais, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, s’est jointe aux fidèles musulmans pour célébrer l’occasion propice de la Tabaski, également connue sous le nom de fête du sacrifice du mouton, le dimanche 16 juin 2024.

Dans les cinq régions du pays, les villes ont accueilli des prières de grande envergure, la capitale Lomé étant le théâtre d’un rassemblement particulièrement important. Mme Tomégah-Dogbé s’est rendue au Lycée de Tokoin, où elle s’est jointe à la communauté mahométane pour prier pour le bien-être et la prospérité du Togo.

La prière, dirigée par l’estimé imam de la mosquée centrale de Lomé, Agoro Zakaria, a résonné de profondes supplications adressées à Allah le Tout-Puissant. M. Zakaria a imploré le maintien et la perpétuation de la paix, de la cohésion sociale, de l’unité et de l’amour entre voisins, afin que toutes les entreprises du pays puissent prospérer.

Les musulmans prient pour Faure Gnassingbé

En outre, les prières de l’imam se sont étendues au chef de la nation, le président Faure Gnassingbé, et à ses collaborateurs, demandant la guidance et les bénédictions divines pour la réalisation de leurs objectifs visant le développement du pays.

Faisant écho aux sentiments de la communauté musulmane, Inoussa Bouraima, président de l’Union Musulmane du Togo, a adressé ses vœux les plus sincères au président Gnassingbé, aux membres du gouvernement et à tous les citoyens togolais. Il a prié pour que la santé, la prospérité, la paix et le bonheur règnent dans toute la nation, soulignant l’importance de la cohésion et de l’unité.

La célébration de la Tabaski revêt une signification profonde pour les musulmans du monde entier. En effet, elle commémore la foi inébranlable du prophète Ibrahim et son obéissance à Dieu. Selon la tradition islamique, Dieu a envoyé l’ange Gabriel pour offrir un bélier en sacrifice à la place du fils d’Ibrahim, Isaac, un acte qui illustre la miséricorde et la compassion divines.

Lire Aussi