"Tentative de coup d'État" en RDC : Le procès prend une tournure explosive

Tentative de coup d’État en RDC : Le procès prend une tournure explosive

Lomé Actu, 09 juillet 2024- Deux Américains et un Belgo-Congolais ont comparu devant un tribunal militaire en République démocratique du Congo pour leur présumée implication dans la tentative de coup d’État du 19 mai visant le président Félix Tshisekedi.

L’accusé principal, Christian Malanga, décédé après avoir résisté à son arrestation, a été cité comme le cerveau de l’attaque au palais de la Nation. Ses complices présumés, y compris son fils, Marcel Malanga, ainsi que les citoyens américains Benjamin Zalman et Tyler Christian Thomson, ont tous nié leur participation aux accusations de terrorisme, tentative d’assassinat et meurtre.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : L'ancien ministre Alain Lobognon répond aux accusations de déstabilisation d'Ibrahim Traoré

Lors de leur interrogation devant le tribunal militaire de Kinshasa-Gombe, Tyler Thomson a affirmé ne pas avoir de formation militaire et a reconnu seulement Marcel Malanga et Benjamin Zalman parmi les accusés. Thomson a rejeté la responsabilité de l’opération sur le chef présumé du commando, décédé pendant l’attaque.

Il va jusqu’à affirmer avoir été contraint de porter une arme et n’ayant pas piloté de drones lors de l’incident. La famille de Thomson soutient qu’il était en Afrique pour des vacances avec des amis et n’avait jamais été impliqué dans des activités politiques. La prochaine audience du procès est prévue pour vendredi.

Lire aussi  Sénégal : Diomaye Faye fait le ménage dans la gendarmerie

Lire Aussi