Education : Ouverture de la période de réclamation pour le BEPC et le BAC1 2023

Togo – Education : Le ministre Kokoroko s’insurge contre la contribution financière demandée aux élèves

Les demandes de contributions financières ne sont pas destinées aux élèves. Le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Dodzi Kokoroko interpelle les acteurs de l’éducation à rectifier leur tir par rapport aux principaux destinataires de cette requête.

Prof. Dodzi Kokoroko s’insurge contre la collecte de fonds auprès des élèves et des établissements pour des évaluations régionales. Le ministre des enseignements l’a rappelé il y a quelques jours dans une note. Et cela s’inscrit dans la logique de la suspension des frais d’inscription aux examens scolaires nationaux.

Lire aussi  Classement des meilleurs universités d’Afrique en 2024 : Le Togo brille au premier plan

Ayant constaté que cette pratique continue, l’autorité togolaise rappelle à l’ordre les promoteurs d’établissements scolaires et centres de formation. En effet, ces contributions financières doivent être demandées aux parents d’élèves.

Dans sa récente note de service, il déclare : “Aucune contribution financière ne doit être demandée à un élève”. Et de préciser : “Ces contributions qui sont à la charge des parents d’élèves, fluctueraient entre 200 et 350 francs par élève et par évaluation ».

Le ministre Kokoroko ajoute : « Ces contributions qui sont à la charge des parents d’élèves, fluctueraient entre 200 et 350 francs par élève et par évaluation »

Lire Aussi