Togo : La FTF inflige des sanctions à IFODJE FC d’Atakapmé

Lomé Actu, 14 Juin 2024 – La commission de discipline de la Fédération Togolaise de Football (FTF) a prononcé des sanctions à l’encontre du club IFODJE FC d’Atakpamé.

Des sanctions suite aux graves incidents qui ont émaillé la rencontre du 4 mai 2024 contre l’ETOILE FILANTE de Lomé à au municipal d’Atakpamé.

Ce match, comptant pour les play-offs de la deuxième division, a été marqué par des violences notables qui ont entraîné l’arrêt définitif du match.

Les troubles, caractérisés par des jets de pierres et d’autres projectiles en direction des joueurs et des officiels, ainsi que des menaces de violence émanant de certains responsables d’IFODJE FC, ont conduit à plusieurs interruptions, rendant impossible la poursuite de la rencontre.

La commission de discipline, organe juridictionnel indépendant de la FTF, a jugé ces actes contraires aux principes du fair-play et aux règles de sécurité édictées par la Fédération Togolaise de Football.

Après un examen minutieux des rapports de match et des témoignages recueillis lors des auditions, des mesures disciplinaires ont été adoptées.

IFODJE FC a été condamné à une amende de 350 000 FCFA pour ses manquements et le match a été déclaré perdu par forfait, avec une victoire attribuée à l’ETOILE FILANTE sur un score de 3-0.

Des sanctions spécifiques ont également été infligées à des responsables du club IFODJE FC. L’entraîneur Hamadou Boukari a reçu une suspension de deux matchs pour son intrusion non autorisée sur le terrain.

Le vice-président du club, M. Toyo Yao, a quant à lui été suspendu pour douze matchs en raison de son comportement envers les officiels et de ses menaces de recourir à la violence.

La commission de discipline a également décidé de prolonger les mesures provisoires déjà en vigueur. Ainsi, conformément à la décision datée du 07 mai 2024, IFODJE FC devra continuer à jouer ses matchs à domicile à huis clos jusqu’au 4 août 2024.

Il faut rappeler que les parties concernées disposent d’un délai de dix jours à compter de la notification de la décision pour exercer un recours auprès de la commission de recours de la FTF.

Lire Aussi