moov portabilité moov portabilité moov portabilité

Togo : L’hypertension touche plus d’un quart de la population adulte

Les cardiologues tirent la sonnette d’alarme sur la hausse des cas d’hypertension artérielle. En dix ans, la proportion de cas recensés chez les patients est ainsi passée de moins de 20 % (19,7 % en 2011) à plus de 27 % (en 2021).

L’information a été partagée avec le public et les médias en marge de la journée mondiale contre l’hypertension, observée le 17 mai dernier.

« En 2021, le Togo a réalisé sa deuxième enquête qui concerne les populations de 15 à 64 ans. Il s’est avéré que l’hypertension est présente dans 27 % des cas, donc cela concerne un quart de la population togolaise », explique le Professeur Mofou Belo, professeur titulaire de neurologie et Chef de la Surveillance des Maladies Non Transmissibles au Ministère de la Santé. 

« C’est grave puisque c’est une valeur qui a évolué. En 2011, la même enquête a été faite et l’hypertension préoccupait les sujets dans 19,7 % des cas. » 

Notons que dans le pays, plus de 80 % des victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral) sont hypertendues, et environ 6000 cas d’AVC sont recensés par an. 

« C’est un drame puisque cela concerne des personnes d’âge moyen entre 45 et 50 ans le plus souvent. On voit également des personnes jeunes être victimes d’AVC », ajoute-t-on.

Le praticien appelle ainsi à faire des contrôles une fois par an quand on est jeune, et au moins une ou deux fois par semaine pour les personnes âgées, « même si on n’est pas hypertendu ».

Si l’on incrimine notamment les modes de vie et de consommation comme étant à l’origine de cette hausse des cas d’hypertension, notamment la consommation excessive d’aliments salés, d’aliments transformés, d’alcool et de tabac, il est recommandé de faire du sport et de manger sainement.

Lire Aussi