Togo : L’OMCA prépare la clôture du Programme Seuil

Lomé Actu, 14 Juin 2024 – L’organisme de mise en œuvre du Millennium Challenge Account (OMCA-Togo) veut se préparer pour la clôture future des projets TIC et de réforme foncière (LRAP), actuellement en cours de déploiement, dans le cadre du programme Seuil.

La Direction Administrative et Financière de l’OMCA-Togo a ainsi organisé un atelier de lancement du processus de clôture du programme, le lundi 11 juin dernier.

Les travaux ont rassemblé les responsables des entités chargées de mettre en œuvre le programme Seuil du ministère de l’Économie numérique et de la transformation digitale, ainsi que ses agences et autorités partenaires du projet TIC telles que l’Agence Togo Digital, l’Agence Nationale de Cybersécurité, la Société des Infrastructures Numériques, et les Autorités de Régulation des Communications Électroniques et des Postes.

Pour le projet LRAP, les représentants des ministères de l’Urbanisme et de la Réforme Foncière, de l’Administration Territoriale, de l’Économie et des Finances, de l’Agriculture et du Développement Rural étaient également présents à l’OMCA-Togo.

L’objectif était de présenter aux acteurs impliqués dans le programme piloté par l’OMCA-Togo, les grandes lignes des rôles et responsabilités dans l’élaboration du Plan de Clôture du Programme (PCP) et de sa mise en œuvre pendant et après la fin du programme Seuil, selon Soumanou Latifou, consultant appuyant le processus.

Cet atelier marque le début de travaux collaboratifs entre les différentes parties prenantes sur environ un semestre, qui aboutiront à la validation d’un document de référence, approuvé par la MCC et le Conseil d’Administration de l’OMCA-Togo.

Pour rappel, le programme Seuil est doté d’une enveloppe de 20 milliards FCFA (35 millions $). Il était marqué par un taux de réalisation de physique de 71 % pour le projet relatif aux TIC et de 100 % pour celui de Réformes Foncières pour l’Accroissement de la Productivité Agricole (LRAP) à fin septembre 2023, avec alors un taux d’exécution financière global de 21 %, qui a évolué depuis. 

Lire Aussi