pollution Lomé

Togo : Une population assez réfractaire à l’impôt

Le consentement volontaire à l’impôt n’est pas un principe acquis au Togo; loin de là.

De fait, la pression fiscale pèse sur un petit nombre de foyers aisés ou d’entreprises.

L’Office togolais des recettes (OTR), entend élargir l’assiette fiscale

‘Chacun doit comprendre le sens profond de sa contribution. C’est tout simplement apporter sa juste part à l’édification du bien commun’, a rappelé mercredi Philippe Kokou Tchodiè, le Commissaire général de l’OTR.

Lire aussi  Togo : La CEDEAO lance un projet révolutionnaire pour les enfants handicapés

C’est un travail de longue haleine d’autant que le business informel domine encore largement.

Pour M. Tchodiè, le travail démarre avec la pédagogie.

Il faut expliquer aux contribuables, et à ceux qui ne le sont pas encore, à quoi servent les impôts.

L’Etat providence n’existe pas. Il a besoin d’argent pour construire des routes, des équipements publics, construire des écoles ou rénover des hôpitaux.

Lire aussi  De nouvelles règles funéraires au Bénin : Vous avez désormais 30 jours pour…

Lire Aussi