"Voilà un président qui ne parle pas beaucoup", Camille Makosso encense Faure Gnassingbé

« Voilà un président qui n’est pas dans le buzz », Camille Makosso encense Faure Gnassingbé

Lomé Actu, 10 juillet 2024 – Le célèbre et controversé pasteur ivoirien Camille Makosso vient de débarquer à Lomé, semant déjà le trouble dans la capitale togolaise. À peine arrivé, l’homme d’église s’est lancé dans une série d’actions qui font jaser toute la ville.

Premier coup d’éclat : Makosso s’est précipité pour acheter un portrait du président Faure Gnassingbé. Mais ce n’était que le début. Sous les yeux ébahis des internautes, le pasteur s’est mis à prier avec ferveur pour le chef d’État, louant ses qualités de leader discret mais efficace.

Lire aussi  Fodoh Laba : Le joueur togolais ciblé par ce club d’Arabie Saoudite

Le sulfureux Camille Makosso sous le charme du président Faure Gnassingbé

« J’ai ma photo. Je vais l’accrocher dans ma chambre. Voilà un président qui ne parle pas beaucoup. Voilà un président qui n’est pas dans le buzz« , a déclaré Makosso, visiblement en extase devant l’image du président.

« Mais voilà un homme qui, quand il y a une crise dans la sous-région, quand on dit que c’est le Togo qui va résoudre le problème. C’est déjà résolu« , a-t-il ajouté.

Lire aussi  "Tous ceux qui parlent mal d’Adebayor iront en enfer", Camille Makosso

Pour Camille Makosso, Faure Gnassingbé mérite pleinement son nom puisqu’il est « Fort et il résout le problème des hommes forts ». « Que Dieu qui a créé le ciel et la terre vous bénisse. Que l’alliance que vous avez bâtie avec Israël résonne dans tout le Togo.»

Mais l’excentrique pasteur ne s’est pas arrêté là. Dans un geste qui fait grincer des dents, il a décidé de s’attribuer un nom togolais. Après avoir jonglé avec plusieurs options, Makosso a jeté son dévolu sur « Adokounô ».

Lire aussi  Extrémisme violent : Le Togo reçoit un appui en matériels roulants

Alors que Makosso, ou devrions-nous dire « Adokounô », poursuit son séjour à Lomé, internet s’attend à plusieurs polémiques.

Lire Aussi