Woman Night 2024 : La fondation Agir Ensemble pour l’Afrique tient ses promesses

Woman Night 2024 : La fondation Agir Ensemble pour l’Afrique a tenu ses promesses

La 8ᵉ édition du Woman Night a atteint son apothéose le samedi 9 mars 2024 à Lomé, la capitale du Togo. Cet événement, organisé à l’hôtel 2 février par la fondation Agir Ensemble pour l’Afrique et ses partenaires, a pour objectif de célébrer, sensibiliser et récompenser les femmes africaines qui ont un impact positif sur leurs communautés à travers le continent.

Le gala de bienfaisance de la fondation AEA s’est déroulé en présence du représentant de Mada Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma, ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, des ambassadeurs d’organismes internationaux et diverses personnalités.

Parmi ces personnalités, on retrouve Kayi Dogbe, Angela Aquereburu, Dr Kodom, Vanessa Deby, la Miss Togo 2024 Yao Amuama Nathalie, l’actrice ghanéenne Juliet Ibrahim, l’animateur ivoirien Yves de Mbella, le magnific premier;

Cette soirée a permis de mettre en lumière les femmes africaines qui se battent au quotidien pour un monde meilleur, pour un accès égal aux opportunités d’éducation et d’emploi dans différents domaines. Des trophées ont été remis à plusieurs femmes africaines en reconnaissance de leur engagement et de leurs actions. La ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma, à travers son représentant, a salué l’initiative renouvelée de la présidente d’AEA, Marie-Joe Trenou.

La ministre a déclaré : « Je voudrais adresser mes chaleureuses félicitations à la présidente de la Fondation Agir Ensemble pour l’Afrique pour cette belle initiative, qui chaque année mets en exergue les braves et dynamiques femmes d’ici et d’ailleurs, véritables artisans du développement social qui ne cessent de prouver que là où l’homme peut réussir, la femme aussi réussit ».

Il est à noter que la fondation Agir Ensemble pour l’Afrique travaille pour améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants et défend leurs droits. Afin de poursuivre sa mission, l’organisation humanitaire prévoit d’intensifier ses actions et de mettre en place des projets de réhabilitation d’écoles et de centres de santé dans les régions rurales du pays.

Lire Aussi